Accueil Bioléa
 Boutique Bioléa
Pourquoi ?
 Introduction
 Environnement
   Effet de serre
   Pollution directe
   Pollution indirecte
 Energie renouvelable
   Pétrole
   Bilan énergétique
 Economies locales
Comment ?
 Introduction
 L'huile végétale pure
   Quelles huiles ?
   Où trouver de l'huile?
 Les moteurs
   Fonctionnement
   La technique Bioléa
 Aspects juridiques
 Documentation
 Revue de presse
 Retours d'expérience
 Liens
 Contact
Bioléa
Le Village
26410 GLANDAGE
contact@biolea.net

Revenir au menu "pourquoi"

Carburer aux huiles végétales entraîne une diminution immédiate de la pollution générée par les gaz d’échappements. Cette pollution a un impact a 3 niveaux : l'effet de serre, la pollution directe par des particules nocives, et la pollution indirecte causée par l'exploitation des ressources pétrolières.

Les gaz à effet de serre :

Après l'industrie, le secteur des transports est celui qui contribue le plus à l'émission de CO2 dans l'atmosphère. En utilisant de l’HVP il n'y a aucune émission de gaz à effet de serre. En effet, la combustion de l’huile dégage autant de CO2 que la plante en a absorbée au cours de sa croissance. La carburation au HVP ne participe donc pas à l’effet de serre et au réchauffement de la planète.

Les gaz à effet direct :

Le gasoil à la particularité de brûler de manière hétérogène, ce qui explique l'abondance des particules et de suies particulièrement fines. Ces particules affectent principalement les voies respiratoire et sont responsable de certaines bronchiolites.

Le monoxyde de carbone est un gaz très toxique qui peut entraîner des crises cardiaques chez des sujets sensibles.

Les oxydes d'azote (Nox) s'ils sont suspectés d'entraîner des crises d'asthme sont également responsables de la pollution à l'ozone.

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques sont des substances très cancérigènes (risque de cancer des voies respiratoires multiplié par 10).

La pollution indirecte :

Null besoin ici de rappeller les catastrophes que sont les naufrages de super-tanker ou la pollution engendrée par les dégazage sauvage de pétrolier...

Les HVP sont biodégradables en une vingtaine de jours.